Thème 4: Fluctuations des prix des matières premières agricoles et influence sur la croissance économique dans les pays de l’UEMOA
Résumé :

Introduction

 

Depuis le début des années 1970, l’on note une augmentation de la variabilité des cours des matières premières. La plupart des instabilités trouvent leur origine dans la volatilité des prix du pétrole et du risque de change du dollar américain. Les pays africains dont les exportations très peu diversifiées et peu flexibles, subissent des baissent, souvent importantes des cours de leurs produits ; ce qui met en péril leur situation économique et financière, leurs capacité de développement et dégrade leurs termes de l’échange.

 

La variabilité des prix des biens d’exportation reste une source de vulnérabilité des revenus des pays de l’UEMOA. Ainsi, la maîtrise des fluctuations de court terme et des mouvements de long terme des prix des produits de rente constitue un défi majeur pour ces pays du fait de leur large influence sur la balance commerciale et sur la croissance économique. La mise en place de politiques agro-industrielles appropriées passe par une bonne connaissance des comportements des cours des principaux produits d’exportation et par la quantification des effets de leurs variabilités sur la croissance économique.

 

 Objectifs

 

L’objectif de cette étude est d’analyser la relation entre les fluctuations des matières premières agricoles et la croissance économique. De façon, il s’agit d’abord de tirer des faits stylisés des variations des cours des matières premières agricoles. Il convient ensuite de caractériser l’ampleur des fluctuations e     t déterminer les mouvements de court terme et les fluctuations de long terme. Enfin, l’étude analysera la relation entre les variations des cours des principaux produits d’exportation des pays de l’UEMOA et la croissance économique afin de proposer des politiques de développement du secteur agricole et de stabilisation des cours de ces produits.

 

 

 

 Résultats attendus

 

Cette étude permettra de proposer aux autorités de l’UEMOA en charge du suivi des prix des matières premières des mécanismes d’anticipation des retournements des prix des matières premières agricoles et des politiques de stabilisation de ces cours.