Accueil > Actualités > FORUM D’ECHANGES  
 
Actualités
Publié le : 23 Août 2018 à 17:46:45
©Photo M.Y
FORUM D’ECHANGES
Les problématiques de la réduction des inégalités et de l’emploi au menu d’échanges initiés par la CAPEC

Dernière activité  inscrite au programme de la convention liant la CAPEC à l’ACBF sur fond de financement de la BAD, le second forum portant sur «Politiques d’emplois et réduction des inégalités en CI: quelles stratégies pour l’émergence?», s’est déroulé le vendredi 03 août 2018, à l’Hôtel Novotel (Plateau). C’était en présence du parrain de la cérémonie, M. KOUAKOU Abinan Pascal, Ministre de l’Emploi et de la Protection Sociale et de M. Claude SINZOGAN, Administrateur Principal de Programmes de la Fondation pour le Renforcement des capacités en Afrique (ACBF).

 

Ce forum, de l’avis de tous les intervenants, représentait une excellente opportunité d’échanges et de réflexions sur les problématiques de la réduction des inégalités et de l’emploi.  Il s’est articulé autour de quatre communications portant sur ‘’l’Etat des lieux de l’emploi et des inégalités en Côte d’Ivoire; Les contraintes et opportunités à la création d’emplois; l’Analyse des politiques d’emploi et de réduction des inégalités et particulièrement celles en faveur de la Réduction des inégalités de genre’’.

 

A l’entame de son allocution, le Ministre Abinan Pascal, a indiqué que le thème du forum cadre convenablement avec la vision de SEM. le Président de la République, Monsieur Alassane OUATTARA, de conduire la Côte d’Ivoire sur le sentier de l’émergence économique et sociale. Aussi, recommandera-t-il : «Je vous invite à dépasser le stade de l'incantation, de l’imprécation, du scepticisme et de la polémique, à structurer les échanges autour d'oppositions ou de convergences, et préciser les lignes de partage autour du thème central de ce forum. J'espère que ce forum contribuera ainsi à identifier ce qui, justement, fait débat et à proposer des remèdes pratiques aux problèmes d’inégalités et d’emploi en Côte d’Ivoire».

 

Il a saisi cette opportunité pour relever les efforts du Gouvernement ivoirien qui ont, selon lui, ‘’abouti à enregistrer de bonnes performances économiques et à amorcer des changements au sein des secteurs d’activités d’une part, et d’autre part, des modifications de la structure économique au profit du secteur secondaire, intensif en main-d’œuvre de qualité’’. «Avec les efforts du Gouvernement notamment dans la mise en œuvre du PND, les inégalités dans de nombreuses dimensions sont en baisse depuis 2012, contrairement à la situation dans plusieurs autres pays et régions du monde. Les investissements publics notamment dans les infrastructures que l’Etat réalise, la hausse des ressources allouées aux dépenses pro-pauvres, les programmes de réinsertion des anciens combattants, les programmes d’emploi destinés aux jeunes ainsi que la promotion de l’entreprenariat chez les jeunes, la couverture maladie universelle, l’adoption de la politique nationale de l’emploi sont autant de mesures ayant favorisé la réduction des inégalités en Côte d’Ivoire au cours de la dernière décennie. De plus, le Gouvernement ivoirien a mis en œuvre des réformes dans les filières agricoles, améliorant ainsi leur gouvernance et les retombées au profit des petits producteurs».

 

Cependant, a-t-il poursuivi: «Le défi qui se pose à nous est de modifier structurellement l’emploi en faveur du secteur industriel, ce qui nécessite une adéquation entre nos programmes de formation et l’emploi».

 

Pour terminer, M. Abinan Kouakou Pascal a traduit les attentes du Gouvernement quant aux idées et aux résultats des réflexions de ce forum. Il a également indiqué que ‘’différentes actions sont en cours pour une plus grande implication des centres de recherche et des structures de renforcement des capacités compétentes et dynamiques, dans le processus de transformation structurelle de notre économie’’. Cela, non sans avoir traduit son soutien aux Chercheurs de tous les domaines scientifiques et particulièrement à ceux de la CAPEC ‘’pour une meilleure symbiose entre Chercheurs et Décideurs en vue d’une Côte d’Ivoire industrielle et émergente dans les années à venir.’’

 

Fort de ce soutien, le Directeur p.i de la CAPEC, Prof. Ahouré Alban a salué la présence du Ministre de l’Emploi et de la Protection Sociale et promis de partager les résultats des réflexions de ce forum avec les parties prenantes à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques. Il n’a pas manqué de rappeler que plusieurs études ont été réalisées au cours des années passées par la CAPEC sur des problématiques liées à l’emploi et à la protection sociale. Notamment, l’Etude d’Evaluation des mesures de politiques en faveur de l’emploi des jeunes en Côte d’Ivoire et celle sur les Effets des crises récentes sur le Développement Humain incluant un chapitre sur la protection sociale. La CAPEC, affirmera-t-il, ‘’ est ainsi disposée à vous accompagner dans vos activités’’.

 

Puis, le Prof. Ahouré Alban est revenu sur les motivations de ce forum. «Il s’agit de contribuer aux débats en vue de l’émanation d’idées nouvelles pour l’orientation des politiques d’emploi et de réduction des inégalités. Vos contributions sont ainsi attendues pour qu’avec les experts identifiés, nous réalisons un forum fort utile et non de trop dans l’ensemble des réflexions produites sur les questions qui seront débattues».

 

Il n’a pas manqué de remercier très chaleureusement tous les partenaires techniques et financiers, ‘’qui contribuent à l’éclosion d’une recherche scientifique de forte productivité et à haute valeur ajoutée dans la marche de notre pays vers l’Emergence économique’’. Notamment,  la Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) et la Banque Africaine de Développement (BAD) qui ont accordé un financement substantiel à la CAPEC pour la réalisation d’un ensemble d’activités de réflexion sur le développement économique et social de la Côte d’Ivoire.

 

Le Prof. Ahouré Alban a également traduit sa gratitude aux éminents experts des questions d’emploi et d’inégalités dont les contributions permettront d’apporter davantage d’éléments d’éclairage sur le thème de ce forum. Il s’agit de Prof. N’GUESSAN Coffie José Francis, Directeur-Adjoint du CIRES, chargé de la Recherche, modérateur des échanges; Prof. KOUADIO Bénié Marcel, Enseignant-Chercheur à l’UFRSEG de l’UFHB de Cocody, Conseiller Technique du Ministre de l’Emploi et de la Protection Sociale; Prof. KOUAKOU Clément, Enseignant-Chercheur à l’UFRSEG de l’UFHB de Cocody, Directeur du CREMIDE et Dr BAGUIA Al-Allassane, Spécialiste à l’Unité Politique et Stratégie du PNUD.

 

Présent à ce forum, en marge d’une mission de supervision du projet, M. Claude Sinzogan, Administrateur Principal de Programmes à l’ACBF, a adressé une petite note à l’assemblée. Dans laquelle, il a traduit sa satisfaction pour l’évolution qu’a connue la CAPEC ces 10 dernières années à travers son implication dans la recherche de solutions aux préoccupations nationales. Il a remercié le Gouvernement Ivoirien pour son engagement dans le domaine du renforcement de capacités et surtout pour la coopération fructueuse qui existe entre la Fondation et la Cote d’ivoire. «Depuis 1991, l’ACBF a contribué de manière significative au renforcement des capacités sur le continent. L'ACBF a apporté une contribution significative à la formulation et à la mise en œuvre de politiques fondées sur des évidences aux niveaux national et régional et a créé avec succès des plateformes pour la participation des acteurs non étatiques à l'identification et au traitement des priorités nationales et régionales de développement en Afrique», a-t-il déclaré.

 

Avant d’aborder le thème du Forum en ces termes: «Des efforts louables sont déployés par le Gouvernement dans le domaine de l’emploi ici en Côte d’Ivoire même s’il y a encore des défis à relever. Au vu de la modeste expérience de l’ACBF dans ce domaine, il me plait d’attirer votre attention sur quelques bonnes pratiques qui ont fait leur preuve dans les pays ou la question de l’emploi est en train d’être maitrisée. D’abord, il nous faut une stratégie de l’emploi qui soit intégrée au programme national de développement de manière à ce que chaque secteur soit responsable et comptable des avancées et des reculs de l’emploi. Ensuite la nécessité d’avoir un environnement des affaires favorables à l’esprit d’entreprise et à l’emploi des jeunes. Enfin le coaching et le mentoring des jeunes d’une part et l’appui aux produits et services émanant des jeunes entrepreneurs; les questions relatives au système éducatif et au financement lesquelles constituent aussi des freins à l’emploi et donc à la réduction de la pauvreté».

Mayane YAPO, Chargée de la Communication et de la Visibilité de la CAPEC
 
     
  COMPTES-RENDUS DE SEMINAIRE  
 
PLANIFICATION, PROGRAMMATION, BUDGETISATION ET SUIVI-EVALUATION

La mise en œuvre et le suivi du Plan National de Développement (PND) exigent un renforcement du capital humain des différents Ministères Techniques. Le Ministère des Eaux et Forêts (MINEF), l’a si bien compris, qu’il vient d’initier un...Lire

FORMATION / MINISTÈRE D’ÉTAT, MINISTÈRE DU PLAN ET DU DÉVELOPPEMENT

Ce sont en définitive, plus d’une centaine de cadres et gestionnaires de la chaîne PPBSE (Planification, Prospective, Budgétisation, Suivi et Evaluation) du...Lire

EVALUATION DES INDICATEURS DE CAPACITES EN AFRIQUE

Quoique le niveau demeure encore faible, la Côte d’Ivoire a enregistré un accroissement du niveau de renforcement des capacités en 2013. Soit une valeur globale de 33,3/100 contre 24,6/100 en 2012. Elle est...Lire

MOBILISATION DE RESSOURCES DANS LES COLLECTIVITES RÉGIONALES

Ils sont venus de toutes les contrées de la Côte d’Ivoire, du nord au sud en passant par l’est et l’ouest, se familiariser aux stratégies de mobilisation de ressources financières. Ce, afin de palier les difficultés qu’ils rencontrent...Lire

 
     
ZONE INFOS
ACTU-ECO
INTERVIEW
Prof. KAMGNIA Bernadette,
Chercheur à la CAPEC et Coordonnateur de l’étude:
«L’éradication de la faim et de la malnutrition peut être une réalité en Côte d’Ivoire si et seulement si…»
RECHERCHES
EVENEMENTS
AUTRES PUBLICATIONS
PARTENAIRES
Ministère d'Etat, Ministère de l'Economie & des Finances de Côte d'Ivoire Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF) Centre Ivoirien de Recherches Economiques et Sociales (CIRES) Bureau National d'Etudes Techniques et de Développement Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody