Accueil > Actualités > 4IEME SOMMET DES THINK TANKS/ ACBF  
 
Actualités
Publié le : 24 Avril 2017 à 14:26:21
La table d'honneur lors de la cérémonie d'ouverture présidée par le Ministre Thierry Tanoh, représentant le Ministre JC. Brou.
4IEME SOMMET DES THINK TANKS/ ACBF
Les Think Tanks africains déterminés à soutenir l’industrialisation du continent

Les lampions se sont éteints le samedi 08 avril 2017, sur le quatrième Sommet des Think Tanks qui a débuté le jeudi 06 avril, à Abidjan. Organisé par la Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF), en collaboration avec la CAPEC et avec l’appui institutionnel du Gouvernement Ivoirien, ce sommet a regroupé près d’une centaine de représentants de Think Tanks Africains et mondiaux et de partenaires techniques et financiers tels que la Commission de l'Union africaine, le NEPAD, la Commission Economique des Nations Unies pour l'Afrique, la Banque africaine d'import-export, etc.

 

Prof. Emmanuel N'Nadozié, SE de l'ACBF a encouragé les Think Tanks à multiplier les réflexions sur l'industrialisation de l'Afrique.
Le Ministre Jean Claude BROU, parrain de cette 4ième édition a réaffirmé le soutien du gvnt Ivoirien au cours de la soirée cult. du jeudi.

Un seul mot- Industrialisation - renfermant les aspirations, les défis et enjeux, mais aussi des recommandations, aura retenu l’attention de tous, le long de ce sommet. Qui, de par son thème principal «Les Think Tanks africains et l’Industrialisation en Afrique» avait entre autres objectifs, de mettre en lumière le rôle de ces réservoirs de la pensée dans le processus d’industrialisation du ‘’plus vieux continent’’. Et, de faire des recommandations pertinentes visant à aider les gouvernements africains dans la conception des stratégies et politiques de développement industriel. Prof. Emmanuel N’Nadozié, Secrétaire Exécutif de l’ACBF a indiqué à l’ouverture des travaux que la rencontre d’Abidjan est l’occasion d’approfondir les discussions sur la transformation de l’Afrique et d’informer les décideurs sur la façon dont les Think Tanks peuvent soutenir le développement de l’Afrique. «Il faut un leadership au sommet de l’Etat qui va mobiliser la population et les partenaires au développement pour mettre en œuvre les plans et stratégies de développement industriel existants», a-t-il prôné d’emblée.

 

Cinq (5) thématiques ont été abordées au cours des différentes sessions plénières et parallèles à savoir : Compréhension de l'industrialisation dans l'Agenda 2063 et l'Agenda 2030 ; Industrialisation en Afrique et la contribution des Think Tanks; Industrialisation en Afrique vue sous l’angle de la création d'emplois pour les jeunes; Suivi des progrès et mise en œuvre des recommandations des Sommets; Promotion de l'état d’esprit approprié en faveur de l’industrialisation en Afrique: rôle des Think Tanks.

 

....présentées par Dr Thomas Munthali, Directeur du Dpt Knowledge et Learning de l'ACBF.

A l’issue des échanges sur ces thématiques, les Think Tanks sont parvenus à formuler d’importantes recommandations et à adopter une feuille de route pour leur mise en œuvre. Ces engagements regroupés en 21 points ont pour but entre autres, d’emmener les Think Tanks à ‘’effectivement soutenir l'industrialisation pour la transformation de l'Afrique’’ et mener l’Afrique à l’Industrialisation pour la création d'emplois pour les jeunes’’. Dans le communiqué final lu par Dr Thomas Munthali, Directeur Chargé de la Connaissance et de l'Apprentissage à l’ACBF, l’on retiendra essentiellement: «Nous reconnaissons que les think tanks ont un rôle important à jouer pour soutenir la transformation structurelle des économies africaines en mettant l’accent sur des activités à haute productivité et le développement industriel» ; «Vu l’expertise, l'expérience, et le mandat des Think Tanks, nous exhortons les pays, les communautés économiques régionales et les organismes continentaux à engager les groupes de réflexion africains afin de mettre à leur disposition des produits et services de connaissance et des stratégies basés sur des faits. Ceci représente le moyen le plus sûr de s’assurer de la qualité de la conception, de la mise en œuvre, du suivi et de l’évaluation des politiques industrielles et des interventions pour le développement durable de l'Afrique, prenant en compte nos propres réalités».

 

Plusieurs autres points ont émergé des plénières intenses animés par des experts, entre autres la nécessité de façonner les politiques et de renforcer les capacités de modernisation de l'agriculture en Afrique, afin de s'assurer que l'industrialisation profite à la population principalement agricole. Et, le rôle crucial des Think Tanks dans la gestion des grandes questions stratégiques et de développement afin d’aider les gouvernements. Les travaux de ce sommet ont permis en outre, de révéler le potentiel industriel de l’Afrique, mais également les obstacles au décollage industriel, situant ainsi sur les défis à relever.

 

Pour le Ministre Thierry Tanoh, ''Le continent africain doit aller plus loin dans la transf. endogène de ses ress. agri. et minéralières.

La Côte d’Ivoire, pays hôte de ce sommet s’est elle aussi engagée par la voix de Thierry TANOH, Ministre du Pétrole et des Energies Renouvelables qui représentait Jean Claude BROU, Ministre de l’Industrie et des Mines, à reconnaitre «La nécessité d’une mise en œuvre urgente, par les Etats, de l’aspiration N°1 de l’agenda 2063 de l’Union Africaine et de l’objectif N°9 de l’agenda 2030 des Nations Unies, afin d’accélérer la transformation structurelle des économies africaines. … L’histoire des faits économiques montre que l’industrialisation demeure le moyen le plus efficace pour créer davantage de la valeur ajoutée, c’est-à-dire plus de richesses et suffisamment d’emplois pour améliorer le bien-être des populations. C’est pourquoi, il est pressant pour l’Afrique de mettre en œuvre des politiques industrielles efficaces pour améliorer significativement son intégration aux chaînes de valeurs mondiales… Il s’agit en effet, pour le continent africain d’aller plus loin dans la transformation endogène de ses ressources agricoles et minéralières afin d’assurer son développement économique et social».

 

L’industrialisation exige de tous les acteurs, de la détermination et de l’engagement, a souligné le Ministre Thierry TANOH. Avant d’inviter les pays africains, à notamment, améliorer l’environnement des affaires, pour être plus attractifs pour l’investissement privé; développer le capital humain pour disposer d’une main-d’œuvre qualifiée; développer davantage les infrastructures économiques; renforcer l’intégration régionale et la coopération Sud-Sud; investir davantage dans l’innovation et la recherche & développement.

 

M. Bonny Jean Sylavain, a représenté Mme le Ministre Bakayoko-Ly Ramata qui a présidé ce 4ième Sommet de Think Tanks.

Dans la même veine, M. Bonny Jean Sylvain, Directeur General Qualité et Evaluation, qui clôturait ce sommet au nom de Madame la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, a reconnu la nécessité pour la Recherche Universitaire de se mettre au service de l’industrialisation. Aussi, renchérira-t-il: «L’industrialisation est l’un des moyens les plus efficaces pour parvenir à la transformation structurelle des économies, à s’insérer davantage dans les chaînes de valeurs mondiales et, créer plus d’emplois pour nos jeunes».

Il n’a pas manqué de féliciter tous les participants pour leurs contributions fructueuses et tous ceux qui ont contribué à la réussite de cet important sommet. Ses remerciements sont allés à l’endroit de l’ACBF et à l’ensemble de ses partenaires pour cette heureuse initiative.

 

Notons que ce sommet d’Abidjan est intervenu après ceux de Pretoria (Afrique du Sud) en 2014, ayant eu pour thème «Think Tanks et la Transformation de l’Afrique»; d’Addis-Abeba (Ethiopie) en 2015, qui a traité «La montée des Think Tanks en Afrique – des solutions pratiques aux problèmes pratiques» et de Victoria Falls (Zimbabwé) en 2016, qui a porté sur «Assurer un avenir durable aux Think Tanks africains en appui aux ODD et à l’Agenda 2063».

 

La table d'honneur de la cérémonie de clôture a regroupé les représentants des institutitions partenaires dont la CAPEC.
Plusieurs sessions plénières...,
. ...parallèles...,
...interactives...,
....et tables rondes entre autres, ...
...
... d'horizons divers.
.. qui ont fait d'importantes recommandations.
Une vue des participants...
...
...
Présentation de l'ouvrage produit par l'ACBF et la BAD sur ''.. les besoins en capacités des Commun.Eco. Rég. d'Af. et stratégies.
Mayane YAPO, Chargée de la Communication et de la Visibilité de la CAPEC
 
     
  COMPTES-RENDUS DE SEMINAIRE  
 
PLANIFICATION, PROGRAMMATION, BUDGETISATION ET SUIVI-EVALUATION

La mise en œuvre et le suivi du Plan National de Développement (PND) exigent un renforcement du capital humain des différents Ministères Techniques. Le Ministère des Eaux et Forêts (MINEF), l’a si bien compris, qu’il vient d’initier un...Lire

FORMATION / MINISTÈRE D’ÉTAT, MINISTÈRE DU PLAN ET DU DÉVELOPPEMENT

Ce sont en définitive, plus d’une centaine de cadres et gestionnaires de la chaîne PPBSE (Planification, Prospective, Budgétisation, Suivi et Evaluation) du...Lire

EVALUATION DES INDICATEURS DE CAPACITES EN AFRIQUE

Quoique le niveau demeure encore faible, la Côte d’Ivoire a enregistré un accroissement du niveau de renforcement des capacités en 2013. Soit une valeur globale de 33,3/100 contre 24,6/100 en 2012. Elle est...Lire

MOBILISATION DE RESSOURCES DANS LES COLLECTIVITES RÉGIONALES

Ils sont venus de toutes les contrées de la Côte d’Ivoire, du nord au sud en passant par l’est et l’ouest, se familiariser aux stratégies de mobilisation de ressources financières. Ce, afin de palier les difficultés qu’ils rencontrent...Lire

 
     
ZONE INFOS
ACTU-ECO
INTERVIEW
Dr YEO NAHOUA,
Enseignant-chercheur:
«C’est aux promoteurs de faire en sorte que cette monnaie soit autant fiable que les billets de banque»
RECHERCHES
EVENEMENTS
AUTRES PUBLICATIONS
PARTENAIRES
Ministère d'Etat, Ministère de l'Economie & des Finances de Côte d'Ivoire Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF) Centre Ivoirien de Recherches Economiques et Sociales (CIRES) Bureau National d'Etudes Techniques et de Développement Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody