Accueil > Comptes-rendus de séminaire > Suivi et evaluation des projets et programmes de developpement  
 
Comptes-rendus de séminaire
Publié le : 09 Décembre 2013 à 17:00:10
Une vue de la salle
SUIVI ET EVALUATION DES PROJETS ET PROGRAMMES DE DEVELOPPEMENT
Une trentaine de cadres formés aux différentes méthodes et concepts

Nombreux sont les cadres et autres responsables en charge de la mise en œuvre de projets et programmes de développement à s’interroger sur la nécessité de l’évaluation des résultats, la détermination de leur impact et la méthodologie à appliquer. Pourtant, indique M. Appiah Jean-Baptiste, formateur, «le suivi-évaluation d'un projet est essentiel pour juger de la progression réalisée en direction des objectifs et des résultats. La gestion axée sur les résultats fournit un cadre cohérent de planification et de gestion stratégiques en améliorant l’apprentissage et la responsabilité. C’est un outil exigé par excellence par les différents donateurs bilatéraux et multilatéraux qui permet de rendre compte en toute responsabilité et de façon transparente».

 

L’importance de cette activité a toujours été perçue par la Cellule d’Analyse de Politiques Economiques du Cires (CAPEC) qui l’a inscrite cette année, au rang de ses séminaires de formation. Ainsi, après les sessions de 2009 et 2010, la CAPEC a offert l’opportunité à plus d’une trentaine de responsables de la Planification et du Suivi-Evaluation des Ministères, des Gestionnaires de projets et programmes de développement d’obtenir des compétences additionnelles. Un atelier de renforcement des capacités a été organisé à leur intention, du 03 au 04 septembre 2013, à l’Hôtel Mantchan de Grand-Bassam.

 

L’objectif de cette formation était de les familiariser aux outils et méthodes du Suivi et d’Evaluation des projets et programmes de développement, à travers notamment, la définition des concepts, des principes et approches du suivi et de l’évaluation. Elle était composée de trois volets portant sur des présentations, des travaux pratiques et des échanges qui ont permis aux participants d’apprécier la maestria du formateur, M. Appiah Kouachi Jean-Baptiste, spécialiste en Economie de Développement, Conseiller Technique du Directeur Général du BNETD.

 

M. Appiah qui était à sa deuxième session de formation, en tant que formateur associé à la CAPEC, a insisté sur la nécessité de comprendre l’enjeu, la politique, les principes et le contexte de la Gestion Axée sur les Résultats du Développement. «Aujourd’hui, il s’agit de savoir si les politiques, programmes et projets ont abouti aux résultats attendus. Il importe davantage de savoir non pas combien de centres de santé ont été construits, mais si la santé des citoyens s’est améliorée; non pas combien d’écoles ont été inaugurées, mais combien de filles et de garçons sont mieux instruits; non pas la somme prêtée à un pays, mais si ce pays est dorénavant moins pauvre», a-t-il indiqué.

 

L’intérêt du thème, la pertinence des outils présentés, la qualité des échanges et  les conditions organisationnelles de ce séminaire n’ont pas échappé aux participants. Qui, par la voix de leur porte-parole, Mme Roseline Koffi, Directrice de la Programmation et de la Prospective au Ministère du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME, a remercié la CAPEC pour cette opportunité. Elle n’a pas manqué de solliciter ‘’d’autres formations toutes aussi riches que conviviales et surtout dispensées sur une plus longue période’’.

 

Le séminaire s’est déroulé en présence des chercheurs de la CAPEC et de  Dr Ahouré Alban, Directeur p.i de la CAPEC qui, à cette occasion, a réaffirmé la volonté de sa structure de jouer pleinement son rôle de Think Tank au service du développement de la Côte d’Ivoire. La remise de diplômes de participation a mis fin à cette session.

Le Directeur p.i de la CAPEC au centre, a félicité les participants pour leur assiduité
Mme Roseline Koffi, Porte-parole
Les participants ont reçu des parchemins des mains du Directeur...
de Prof. Ballo Zié, chercheur
.... de Mme Faman, Assistante administrative et de...
Miss Kadjo, Assistante administrative
Photo de famille
Propos recueillis

Mlle Noël Dia, Assistante à la Primature

Mlle Noël Dia, Assistante à la Primature

Le séminaire a été d’un apport pour nous qui avons eu la chance d’y prendre part. C’est pourquoi, je souhaiterais qu’il puisse être étendu à un plus grand nombre de participants de tous les ministères pour que les responsables en charge du suivi-évaluation puissent renforcer leurs capacités dans ce domaine. Je remercie la CAPEC pour cette opportunité.

 

 

 

M. Sigui , S/D des Statistiques au Ministère de la Promotion de la Jeunesse et des Sports

M. Sigui , S/D des Statistiques au Ministère de la Promotion de la Jeunesse et des Sports

Ce séminaire m’a beaucoup apporté dans la mesure où il m’a permis de revisiter des notions d’indicateurs et de statistiques. Je note que le temps qui nous était imparti était trop court. Aussi, souhaiterais-je que ce type d’activités soient non seulement multiplié mais surtout, avec un temps considérable afin que tous les participants puissent s’imprégner de ces notions. Par ailleurs, je voudrais remercier la CAPEC pour cette initiative qui nous a permis de nous frotter à d’autres personnes et de découvrir d’autres réalités.

 

 

 

 

Prof. Ohouo  Asseypo Célestin (Université FHB)

Prof. Ohouo  Asseypo Célestin (Université FHB)

Le séminaire a été un très bon séminaire, très bien animé et c’est surtout les thèmes développés que j’ai trouvé assez pertinents et adaptés à ma situation. En effet, je suis chargé de la mise en œuvre du projet d’établissement de l’Université Félix Houphouët Boigny de Cocody et justement le volet suivi-évaluation avec les indicateurs était très intéressant dans le cas de notre projet. J’ai beaucoup appris et je garde un très bon souvenir de ce séminaire. Je remercie le Directeur p.i de la CAPEC et son équipe d’avoir associé notre institution.

 

 

 

M. Sako, expert en planification stratégique à la Direction Générale du Plan et de la lutte contre la pauvreté. (MEMPD)

M. Sako, expert en planification stratégique à la Direction Générale du Plan et de la lutte contre la pauvreté. (MEMPD)

Cette formation est la bienvenue parce qu’elle vient accompagner les formations déjà organisées par le Ministère d’Etat, Ministère du Plan et du Développement dans le cadre du renforcement des capacités des responsables impliqués dans la mise en œuvre du suivi –évaluation des projets. Le formateur a bien développé les différents modules et les participants ont également manifesté leur satisfaction relativement à ces différents modules. Le seul hic, c’était le temps imparti pour cette formation. Je souhaiterais que ce type de formation s’étale au moins sur une semaine pour permettre aux participants de mieux s’approprier les outils présentés. Je n’oublie pas de remercier le Directeur p.i de la CAPEC et tous ses collaborateurs qui ont créé les conditions pour que le séminaire se déroule très bien.

 

Mme Bamba Karidja, Ministère de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur

Mme Bamba Karidja, Ministère de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur

Je suis très satisfaite de l’organisation du séminaire. C’est la première fois que je participe à une activité de la CAPEC et j’avoue que j’ai été totalement satisfaite, au point où, j’espère pouvoir  renouveler cette expérience, au besoin profiter d’autres activités de renforcement de capacités. Je ne connaissais pas véritablement la CAPEC mais je la découvre avec beaucoup de plaisir. Je pense pouvoir visiter le site web de la Cellule pour mieux m’informer. Le formateur a été bon, il nous a inculqué des notions que nous ne connaissions pas de sorte que je peux dire aujourd’hui, ce que c’est que le suivi-évaluation. Un grand bravo à la CAPEC, aux organisateurs notamment à la Chargée de Communication. Nous avons été très bien accueillis et je pense que nous aurons l’occasion de nous revoir.

 

Mme Yapi, Simone Marthe, Ministère de la Famille,  de la Femme et de l’Enfant

Mme Yapi, Simone Marthe, Ministère de la Famille,  de la Femme et de l’Enfant

La Formation offerte par la CAPEC a été la bienvenue parce qu’elle nous a permis d’appréhender certains aspects du suivi-évaluation que nous ignorions jusque-là ou que nous connaissions mais n’arrivions pas à appliquer. Cette formation nous permettra désormais de faire le suivi-évaluation comme il le faut même s’il faut noter que des difficultés surviendront parce que le changement est un long processus. Nous espérons pouvoir bénéficier d’autres formations du même genre, avec le concours de la CAPEC. Nous espérons également amener tous nos collaborateurs et  responsables hiérarchiques à faire du suivi-évaluation, une activité de tous les jours, pour pouvoir atteindre l’impact que nous visons lorsque nous mettons en œuvre un programme.
Concernant le formateur, je note qu’il avait la maîtrise du sujet quoique par moment, il avait du mal à nous convaincre, étant donné que certains d’entre nous ont des prérecquis mais à la fin, nous sommes toujours arrivés à nous accorder. Je pense qu’avec son apport, nous pourrons faire de bonnes choses.

 

 

 

 

 

 

M. Lédjou

M. Lédjou

La CAPEC est une structure que je connais bien pour avoir eu l’opportunité de prendre part, depuis plusieurs années à plusieurs de ses séminaires. L’accueil a été très chaleureux et je peux dire au nom de ma structure que j’ai participé à une bonne formation. Le suivi-évaluation est une expertise qui est difficilement  exercée en CI donc cette formation est à point nommée parce qu’elle nous a permis d’être outillés pour bien conduire et évaluer les projets et programmes de développement. Je remercie infiniment la CAPEC à qui je demanderai de reconduire et d’étendre cette formation à une plus grande échelle. Le formateur lui-même maîtrisait parfaitement son sujet. Il faut dire que nous avons déjà participé à une autre formation avec le même formateur sur la GARD et il s’était déjà bien illustré. Toute formation a des niveaux de satisfactions diverses et je dirai que la durée de cette formation était insuffisante. A l’avenir, je souhaiterais que cette formation puisse s’étendre sur une semaine et que ce genre d’expertise soit conduit à partir d’outils informatiques à partir des départements ministériels. Il faudrait disposer d’un outil dans un système d’information intégré qui permet de suivre toute la chaîne prospective- planification-budgétisation-suivi et évaluation. C’est important pour la bonne conduite des activités des ministères.

 

Mme Guéï Eugenie, Ministère de l’Industrie

Ce sont des mots de reconnaissance que j’adresse à la CAPEC qui pense à nous et nous aide à améliorer nos performances dans nos activités. Je n’oublie pas mes supérieurs hiérarchiques qui m’ont autorisée à suivre cette formation. Relativement au thème qui nous a été exposé, j’avoue que j’ai fait beaucoup de découvertes qui m’ont confortée par  rapport à des préoccupations que j’avais avant de venir ici. Je souhaiterais que la CAPEC puisse organiser très bientôt d’autres ateliers de ce genre pour que nous puissions toujours demeurer dans son sillage. Cela nous permettra également d’évaluer ses performances à renforcer véritablement les capacités intellectuelles des Ivoiriens… (Rires).

 

M. Eric Victor Charles Contayon, Conseiller Technique, Ministère de la Poste et des TIC

M. Eric Victor Charles Contayon, Conseiller Technique, Ministère de la Poste et des TIC

J’ai été très heureux de participer à cette formation qui est venue à temps parce que nous sommes dans une logique de mise en œuvre du Plan National de Développement (PND). Relativement au PND, chaque ministère est appeler à mener des projets. C’est donc une méthodologie qui va nous permettre, nous à notre niveau, de mieux suivre les projets relevant de notre domaine.
Personnellement, je suis très satisfait parce que désormais, je saurai comment aborder les différents coordonnateurs des projets dont j’ai le suivi en termes institutionnel, pour pouvoir leur faire des suggestions pour que leurs projets avancent mieux et nous permettent de respecter le plan de mise en œuvre et le plan d’action dans le cadre du Plan de Travail Gouvernemental (PTG).Je souhaiterais comme l’a dit le formateur, qu’il y ait des mises à niveaux (il peut exister d’autres écoles, d’autres méthodologies). Je note pour finir, mon entière satisfaction quant à la prestation du formateur.

 

 

 

 

 

Dr Kouassi Yao Bertin, Conseiller Technique, Ministère de la Défense

Dr Kouassi Yao Bertin, Conseiller Technique, Ministère de la Défense

C’est une belle rencontre qui, comme tout le monde l’a relevé, a été assez courte mais nous a permis d’avoir les rudiments du suivi-évaluation avec des objectifs de développement. L’intérêt de ce type de rencontres, ce n’est pas tant de prétendre former entièrement en deux ou trois jours ou même en une semaine, c’est d’en faire connaitre l’existence, d’en donner les rudiments et susciter l’intérêt chez les apprenants. De sorte qu’à l’issue, nous-mêmes puissions chercher à approfondir certains aspects pour mieux appréhender cette nouvelle méthode, notamment en sollicitant à nouveau la CAPEC, par exemple. Je note que nous étions dans un groupe très convivial qui nous a permis de tisser des relations dans d’autres ministères et structures de l’Etat. J’adresse mes félicitations à l’équipe d’organisation qui a fait en sorte que nous n’avons pas senti les deux jours passer et qui répondait chaque fois aux petits soucis des uns et des autres.

 

 

 

 

 

 

 

 

M. Koudou Justin, Diplomate, Ministère d’Etat, Ministère des Affaires Etrangères

M. Koudou Justin, Diplomate, Ministère d’Etat, Ministère des Affaires Etrangères

J’ai été très satisfait de ce séminaire qui m’a beaucoup apporté dans le cadre de mes fonctions. Le thème est d’importance pour notre ministère qui ne dispose pas de direction de planification et de suivi-évaluation. A l’issue de ce séminaire, j’irai porter l’information à nos autorités pour leur exprimer la nécessité de créer une telle direction parce que nous avons des projets et ne disposons pas de moyens de les suivre. Je pense être désormais mieux outillé pour suivre les projets en cours, les évaluer.
L’organisation de cette rencontre a été parfaite et j’en félicite le Directeur p.i de la CAPEC. Je pense qu’à partir des supports physiques et numériques mis en notre disposition, nous pourrons faire de cette formation un outil de travail pour rendre nos structures plus dynamiques et plus compétitives.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

M. Ouattara Gervais, Chargé d’études au Cabinet du Garde des Seaux, Ministre de la Justice

M. Ouattara Gervais, Chargé d’études au Cabinet du Garde des Seaux, Ministre de la Justice

Je voudrais exprimer ma gratitude à la CAPEC pour l’opportunité qu’elle nous a offerte de nous familiariser aux outils du suivi-évaluation. En tant qu’acteurs du suivi du PTG au niveau nos ministères, cette formation devrait nous permettre de mieux suivre les activités que nous avons à mener afin de concourir à la réalisation du Plan National de Développement de l’Etat de CI. Je félicite le formateur qui a dirigé les travaux avec beaucoup de maitrise. La fausse note ici, était la durée que nous avons jugé trop courte. Par rapport à l’organisation du séminaire, je pense que les conditions ont été ultimes. Nous avons été très bien accueillis

 

M. Appia Kouatchi JB, Formateur

M. Appia Kouatchi JB, Formateur

C’est l’un des meilleurs séminaires que j’ai eu à animer dans la mesure où, j’ai noté durant tout le déroulement, une assiduité continue des participants, beaucoup de motivation et d’engouement, de la curiosité qui ont permis d’enrichir les débats. Cela a d’ailleurs joué sur le programme parce que les échanges s’étendaient plus que prévus et nous allions au-delà des horaires. Les participants ont affiché une nette volonté d’approfondir certaines notions. Malheureusement, le temps a paru trop court et ne nous a pas permis d’aller au terme de certains concepts.

 

 

Mayane YAPO, Chargée de la Communication et de la Visibilité
 
     
ZONE INFOS
ACTU-ECO
INTERVIEW
Prof. KAMGNIA Bernadette,
Chercheur à la CAPEC et Coordonnateur de l’étude:
«L’éradication de la faim et de la malnutrition peut être une réalité en Côte d’Ivoire si et seulement si…»
RECHERCHES
EVENEMENTS
AUTRES PUBLICATIONS
PARTENAIRES
Ministère d'Etat, Ministère de l'Economie & des Finances de Côte d'Ivoire Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF) Centre Ivoirien de Recherches Economiques et Sociales (CIRES) Bureau National d'Etudes Techniques et de Développement Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody