Accueil > Comptes-rendus de séminaire > Regles de passation des marches publics  
 
Comptes-rendus de séminaire
Publié le : 26 Octobre 2010 à 23:35:43
M. Issiaka SAMASSA, Consultant, Chargé d’Etudes à la Direction des Marchés Publics du Ministère de l’Economie et des Finances.
REGLES DE PASSATION DES MARCHES PUBLICS
Des cadres des Administrations dénoncent des entraves dans les procédures

A l’initiative de la Cellule d’Analyse de Politiques Economiques du Cires (CAPEC), un séminaire de formation sur ‘’Les règles de passation des marchés publics’’ s’est tenu du 20 au 21 octobre 2010, à Grand-Bassam. Cette formation qui a réuni 35 participants de l’Administration publique et privée a été animée par M. Issiaka SAMASSA, Consultant, Chargé d’Etudes à la Direction des Marchés Publics du Ministère de l’Economie et des Finances.

 

Dès l’entame de son exposé, au cours de la première journée, c’est à un véritable réquisitoire qu’a été soumis le formateur et à travers lui, la Direction des Marchés Publics. Certains participants ont dénoncé entre autres, les lenteurs dans les procédures de passation des marchés et la difficile collaboration dans la chaîne. L’on a pu entendre des propos du genre : «Nous avons l’impression que vous n’êtes là que pour sanctionner…Vous avez joué les sourds à nos préoccupations relatives à la non exploitation du code de 2009… »

 

Usant de diplomatie et de tact, M. Issiaka Samassa a apporté des éléments de réponse à ces critiques en mettant en exergue le souci pour sa structure de respecter scrupuleusement les procédures de passation des marchés publics afin d’obtenir des résultats probants.

 

Ces échanges assez vifs qui démontraient à n’en point douter de l’intérêt manifeste pour le thème de ce séminaire, ont failli, il faut le noter, porter préjudice à ceux des participants qui découvraient pour la première fois ces notions. Fort heureusement, tout est rentré dans l’ordre. Surtout après l’intervention de M. ABIYOU Ouraga, Chef de Service de Passation de Marchés à la DAF du Ministère de l’Education Nationale. Qui a fini par jouer, à la fois, le rôle de modérateur et de porte-parole.

 

En somme, les participants ont pu découvrir ou revisiter certaines notions à travers les six modules portant sur Les règles et principes généraux des marchés publics ; Les modes et procédures de passation des marchés publics ; La préparation des consultations et des acquisitions ; L’attribution et l’exécution des marchés publics ; La régulation du système des marchés publics  et Le système d’information des marchés publics.

 

La remise de diplômes de participation par Dr Deuro NGARESSEUM, Directeur adjoint de la CAPEC a mis fin à ces trois demi-journées de formation.

 

Faut-il le rappeler, les Marchés Publics sont des contrats écrits conclus à titre onéreux avec une ou des personnes physiques ou morales par l’Etat, les établissements publics nationaux, les collectivités territoriales et, plus généralement, par les personnes morales de droit public ainsi que par les sociétés d’Etat, en vue de répondre à leurs besoins en matière de travaux, de fournitures ou de services.

 

Propos recueillis des participants au séminaire Passation des marchés publics
Mme Cissé Coulibaly Aïssatou, Sous-Directeur de l’Equipement, Ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle

Mme Cissé Coulibaly Aïssatou, Sous-Directeur de l’Equipement, Ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle
Cette formation vient à point nommé, parce que conformément à nos attributions, nous avons l’habitude de passer des marchés. A ce titre, ce sont environ 15 à 20 marchés que nous arrivons à passer par an. En tant que membre de la (COJO), nous avons déjà bénéficié de ce type de formation. Mais, ne dit-on que la répétition relève de l’art pédagogique? Il était donc bon pour nous de revenir sur certains points. Le formateur de la Direction des Marchés Publics (DMP), nous a fait revisiter beaucoup de notions, surtout à travers les échanges que nous avons eus. Nous avons bien compris désormais, les règles de passation des marchés. Je souhaite que la continue sur cette lancée et pour coordonner tout ceci, il serait bon que la DMP et la Direction Générale du Budget fassent une formation commune pour nous aider à régler certains problèmes. Pour boucler cette série de formations, nous aurions besoin de renforcer nos capacités dans l’utilisation du Système de Gestion des Marchés Publics (SYGMAP). Je dis merci à la CAPEC et à son équipe et nous comptons sur vous pour la suite.

Mme Evelyne Assi, Sous-Directeur du Budget, Ministère de la Fonction Publique et de l’Emploi

Mme Evelyne Assi, Sous-Directeur du Budget, Ministère de la Fonction Publique et de l’Emploi
C’est pratiquement tous les jours que je me consacre à la passation des marchés en tant que point focal de la DMP dans mon ministère. Cette formation m’a donc apportée un plus dans la mesure où, elle m’a permis de réviser mes acquis. J’ai pu maîtriser des notions telles que l’autorité de régulation des marchés publics. Je tiens à remercier et féliciter la CAPEC pour cette initiative et je l’encourage à aller de l’avant. Je souhaiterais pour terminer, qu’elle puisse programmer d’autres formations sur des modules tels que le Budget.

 

Mlle Ablan Agnès Adom, point focal adjoint des marchés publics à la Primature

Mlle Ablan Agnès Adom, point focal adjoint des marchés publics à la Primature
Je remercie la CAPEC pour l’opportunité qu’elle nous a offerte de suivre cette formation. J’ai souvent participé à ce type de formation, mais aujourd’hui, j’avoue que j’ai été comblée. Seulement, je demanderai que cette formation soit complétée par une autre sur le SYGMAP  (Système de Gestion des Marchés Publics). Cela, parce la formation que nous venons de suivre est beaucoup plus théorique et celle qui portera sur le SYGMAP sera plus pratique.

 

Lago Daléba Simon, Chef de service du Patrimoine et point focal des Marchés Publics au Ministère d’Etat, Ministère du Plan et du Développement


Lago Daléba Simon, Chef de service du Patrimoine et point focal des Marchés Publics au Ministère d’Etat, Ministère du Plan et du Développement
J’avoue que la formation est bienvenue parce qu’aujour-d’hui, l’Etat Ivoirien tente d’atteindre le point d’achèvement des PPTE et l’une des conditions, c’est la bonne gouvernance. Je pense que les marchés publics constituent un moyen pour atteindre la bonne gouvernance dans la gestion des dépenses publiques. Instruire, former les acteurs que nous sommes sur les règles de passation des marchés publics, est une bonne initiative. Et moi personnellement, j’en suis comblé et j’ai vraiment été bien servi par la qualité de la formation. Je souhaiterais à l’avenir, que les prochaines séances de formation puissent regrouper tous les acteurs intervenant dans l’exécution des marchés publics. Il y a d’un coté, les points focaux que nous sommes, la DMP et les Administrateurs de crédit qui sont le point de départ des procédures de passation. Il serait donc intéressant d’orienter des formations à leur endroit de sorte que nous puissions parler le même langage. Je voudrais pour terminer, féliciter et encourager la CAPEC pour la pertinence du thème et souhaiter qu’elle puisse continuer à renforcer nos capacités.

 

M. Kouyaté, Directeur Financier du Ministère des Transports

 

M. Kouyaté, Directeur Financier du Ministère des Transports
Je voudrais dire d’entrée, que c’est avec beaucoup de retard que je découvre la CAPEC. J’aurais voulu, dès les premiers instants, être intimement associé aux activités de la CAPEC parce que j’ai un penchant très fort pour les activités intellectuelles. J’avoue également que le Professeur Aké N’GBO, Directeur de la CAPEC me fascine. A l’avenir, je souhaiterais donc être informé des perspectives de travail de la CAPEC afin de mettre en œuvre tous les efforts possibles pour être associé en termes de contribution ou de participation. Je me tiens à la disposition de la CAPEC pour qu’autour du Professeur Aké N’GBO, nous puissions tirer de lui, le maximum en termes de qualité et de quantité de travaux. Et que nous puissions aider à la mise en puissance de cet outil qui me paraît important sur le plan de la formation, de la recherche. Pour quelqu’un comme moi qui veux booster ses potentialités au plan de sa gestion, de sa construction personnelle, la CAPEC me semble être un cadre approprié qui pourra nous apporter un plus certain.

 

M. Koné Salif, Directeur Administratif et Financier du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique

 

M. Koné Salif, Directeur Administratif et Financier du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique
Je pense que ce séminaire a été bien organisé et le thème a été bien choisi. Il nous a permis d’apprendre beaucoup sur la gestion même des Marchés Publics. Je pense que les informations que nous avons reçues nous permettrons d’améliorer nos connaissances et mieux piloter la question des Marchés Publics.
Quoique nous ayons eu des échanges enrichissants, j’ai tout de même déploré l’insuffisance ou l’absence de la documentation qui devait suivre et le fait qu’il n y ait pas eu d’exercices pratiques. Le temps ne nous permettait certainement pas de régler toutes ces questions mais je pense que cela va certainement s’améliorer au fil du temps pour que nous puissions tirer le maximum d’informations avec la CAPEC.
Je pense que la CAPEC mérite confiance et nous allons faire en sorte de pouvoir travailler davantage avec elle dans nos différents Ministères.

 

Mlle Konan Aya Rachelle, Ministère des Transports

 

Mlle Konan Aya Rachelle, Ministère des Transports
J’avoue que je n’avais auparavant aucune notion des Marchés Publics et cette formation m’a beaucoup éclairée. Je compte d’ailleurs en faire la restitution à mes supérieurs hiérarchiques. Je remercie la CAPEC pour la parfaite organisation de ce séminaire.

 

M. Gbongbé Douho Macaire, Chef de Service du Département de la Maintenance et Responsable des Marchés, à l’Université d’Abobo-Adjamé

 

M. Gbongbé Douho Macaire, Chef de Service du Département de la Maintenance et Responsable des Marchés, à l’Université d’Abobo-Adjamé
C’est toujours bon de se remettre à niveau et surtout d’échanger avec des collègues d’autres structures qui vivent parfois les mêmes problèmes que vous. La formation qui était une formation de base pour les débutants dans le domaine des Marchés Publics, était intéressante. Elle a permis, de prendre connaissance du nouveau code que tout le monde ne connaît pas forcément encore. Elle a également permis  d’échanger sur les difficultés que nous rencontrons et que nous pourrons soumettre à la DMP.
Pour moi, ça été une formation bien organisée, bien organisée, conviviale et nous n’avons pas senti le temps passé. C’est la première fois que je découvre la CAPEC. Par deux fois, j’ai raté deux formations parce que j’étais en mission mais je pense que n’hésiterai plus si j’étais invité par la CAPEC. Oui, je n’hésiterai plus !

 

M. Inza Doumouya, Secrétaire Général de l’Université d’Abobo-Adjamé

 

M. Inza Doumouya, Secrétaire Général de l’Université d’Abobo-Adjamé
Je suis chargé de la coordination des activités au niveau du service administratif et financier du chef du Patrimoine. A ce titre, nous avons sous notre coupe, des agents assujettis à certaines tâches telles la passation des Marchés. Quelque fois, il apparaît est intéressant de savoir ce qu’ils font et sans la formation initiale, il est difficile de les contrôler. C’est en cela que je pense que ce séminaire a été d’un apport très positif parce qu’il nous permet, nous-mêmes les responsables, de combler nos lacunes pour nous permettre de mieux contrôler nos collaborateurs. Et aussi de prendre part à toutes leurs activités. C’est une bonne initiative de la part de la CAPEC de faire ce type de formation. J’en suis à ma troisième formation avec la CAPEC et je souhaite qu’elle puisse perpétuer ces initiatives. Je souhaiterais pour terminer qu’elle puisse programmer des thèmes d’actualité tels que le CDMT. Nous n’avons pas eu beaucoup de formations pour la mise en place du budget et il serait intéressant que nous puissions maîtriser ce thème pour mieux coordonner nos budgets futurs.

 

Mayane Yapo Chargée de Communication et de la Visibilité de la CAPEC
 
     
ZONE INFOS
ACTU-ECO
INTERVIEW
Prof. KAMGNIA Bernadette,
Chercheur à la CAPEC et Coordonnateur de l’étude:
«L’éradication de la faim et de la malnutrition peut être une réalité en Côte d’Ivoire si et seulement si…»
RECHERCHES
EVENEMENTS
AUTRES PUBLICATIONS
PARTENAIRES
Ministère d'Etat, Ministère de l'Economie & des Finances de Côte d'Ivoire Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF) Centre Ivoirien de Recherches Economiques et Sociales (CIRES) Bureau National d'Etudes Techniques et de Développement Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody