Accueil > Evénements > Présentation de vœux  
 
Evénements
31 Janvier 2013
> Lieu: Bibliothèque du Centre Ivoirien de Recherches Economiques et Sociales (CIRES)
Présentation de vœux
Le Prof. Ly Ramata a félicité le Directeur du CIRES pour cette belle initiative.

Le CIRES célèbre ses anciens dirigeants

 

L’émotion était au rendez vous à l’occasion de la cérémonie de présentation de vœux qui s’est déroulé dans l’après-midi du jeudi 31 janvier 2013, à la Bibliothèque du Centre Ivoirien de Recherches Economiques et Sociales (CIRES). En lieu et place d’une simple et traditionnelle cérémonie, c’est à un véritable hommage qu’ont eu droit les anciens dirigeants du CIRES élevés au grade de Directeurs honoraires par la jeune équipe dirigée par Dr Diarra Ibrahim. Qui voulait ainsi, marquer sa reconnaissance à ses devanciers pour leur riche contribution à la naissance, à l’évolution et au rayonnement du Centre.

 

Il s’agit des Profs. Charles Valy Tuo, Yao Yao Joseph, Tchétché N’Guessan et Mama Ouattara qui ont rehaussé cette cérémonie de leur présence. Empêchés, les Profs. Pégatiénan Hiey Jacques et Astain Achi se sont fait représenter par des membres de leur famille.

 

Au-delà des mots élogieux et des présents à eux offerts, Dr Diarra Ibrahim a fortement souhaité leur implication effective dans l’orientation du CIRES. Qui, amorce selon lui, de nouvelles perspectives en vue d’accompagner le Président de la République dans sa quête de faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’orée 2020.

 

Invitée de marque à cette cérémonie qui a rompu ainsi avec sa traditionnelle sobriété, le Prof. Bakayoko Ly Ramata, Présidente de l’Université Félix Houphouët Boigny de Cocody a traduit sa fierté au Directeur du CIRES et à son équipe pour ce bel exemple de célébration de l’excellence. Elle les a surtout remerciés pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé lors de la délocalisation de son institution dans les locaux de ce centre de recherche. Avant de les féliciter pour le travail accompli. «Malgré les difficultés, le CIRES est resté debout!», a-telle indiqué. Et en guise de réponse aux doléances qui lui ont été indirectement adressées, le Prof. Bakayoko Ly Ramata a assuré que son équipe travaille dans le sens de l’amélioration des conditions de travail des enseignants et des chercheurs. Ce, afin de mettre en exergue le rôle et l’importance des centres de recherches dans la construction d’une ‘’Université innovante et citoyenne’’.

 

C’est au Prof. Yao Yao Joseph qu’est revenu l’honneur de traduire la gratitude de ses pairs au Directeur du CIRES et à son équipe pour cet hommage et pour ce qu’il fait pour la continuité. Il a clos son propos en ayant une pensée pour Feu Barry Modi Moctar, premier chercheur du CIRES qui fut antérieurement son Directeur Adjoint.

 

Cette sympathique cérémonie s’est déroulée en présence de l’ensemble du personnel administratif et technique, des chercheurs, auditeurs et étudiants du CIRES. Qui, à travers leurs porte-parole respectifs, ont formé des vœux de succès à l’endroit de la dynamique équipe dirigeante pour que le CIRES redevienne le Centre de recherche par excellence. Ils n’ont pas manqué de relever les difficultés auxquels ils sont sujets. Ce sont entre autres, l’insuffisance de fonds de recherche et de personnel dans certains services, les équipements obsolètes et  l’exigüité des locaux.

 

Faut-il le rappeler, le CIRES créé en 1971 regroupe plusieurs Unités et Cellules de Recherche et des programmes spécifiques. Il a pour objectifs entre autres, d’animer le débat scientifique en Economie dans la société ivoirienne et dans la Sous-région  et de dispenser une formation à vocation régionale en économie et en sociologie rurales, ainsi que la formation en Gestion des Politiques Economiques.

Mme Kraidy Justine, porte-parole du personnel administratif et technique, salue les invités;
... Dr Tanoh Kouakou (debout, chemise orange), porte-parole des chercheurs et enseignants-chercheurs, après ses vœux à la direction. (Photos: Diarra Abou)
Mayane YAPO, Chargée de la Communication de la CAPEC
 
     
  COMPTES-RENDUS DE SEMINAIRE  
 
PLANIFICATION, PROGRAMMATION, BUDGETISATION ET SUIVI-EVALUATION

La mise en œuvre et le suivi du Plan National de Développement (PND) exigent un renforcement du capital humain des différents Ministères Techniques. Le Ministère des Eaux et Forêts (MINEF), l’a si bien compris, qu’il vient d’initier un...Lire

FORMATION / MINISTÈRE D’ÉTAT, MINISTÈRE DU PLAN ET DU DÉVELOPPEMENT

Ce sont en définitive, plus d’une centaine de cadres et gestionnaires de la chaîne PPBSE (Planification, Prospective, Budgétisation, Suivi et Evaluation) du...Lire

EVALUATION DES INDICATEURS DE CAPACITES EN AFRIQUE

Quoique le niveau demeure encore faible, la Côte d’Ivoire a enregistré un accroissement du niveau de renforcement des capacités en 2013. Soit une valeur globale de 33,3/100 contre 24,6/100 en 2012. Elle est...Lire

MOBILISATION DE RESSOURCES DANS LES COLLECTIVITES RÉGIONALES

Ils sont venus de toutes les contrées de la Côte d’Ivoire, du nord au sud en passant par l’est et l’ouest, se familiariser aux stratégies de mobilisation de ressources financières. Ce, afin de palier les difficultés qu’ils rencontrent...Lire

 
     
ZONE INFOS
ACTU-ECO
INTERVIEW
Prof. KAMGNIA Bernadette,
Chercheur à la CAPEC et Coordonnateur de l’étude:
«L’éradication de la faim et de la malnutrition peut être une réalité en Côte d’Ivoire si et seulement si…»
RECHERCHES
EVENEMENTS
AUTRES PUBLICATIONS
PARTENAIRES
Ministère d'Etat, Ministère de l'Economie & des Finances de Côte d'Ivoire Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF) Centre Ivoirien de Recherches Economiques et Sociales (CIRES) Bureau National d'Etudes Techniques et de Développement Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody