preloader

Search Here

Actualités

thumbnail_(4).jpg
Photo de famille avec les personnalités.

«Inclusion économique des jeunes et des femmes par l’entrepreneuriat inclusif»: Les représentants du Gouvernement saluent la forte contribution du CANADA au rayonnement de la Recherche

  • Publié le 17 Oct, 2019

Débuté en octobre 2017, le Projet collaboratif de recherche portant sur ’Inclusion économique des jeunes et des femmes par l’entreprenariat inclusif’’, et regroupant des équipes de recherche de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso et du Kenya est arrivé à son terme cette année. La cérémonie de clôture dudit projet financé par le CRDI s’est déroulée le jeudi 10 octobre 2019, à la Maison de l’Entreprise (Abidjan-Plateau), en présence de SE Mme Julie Shouldice, Ambassadeur du Canada en Côte d’Ivoire, de Mme Bakayoko Ly Ramata, Ministre de la Femme, de la Famille et l’Enfant.
A cette occasion, Mme le Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, qui copparrainait la cérémonie avec son homologue du Ministère de Commerce et de l’Industrie, a traduit tout le plaisir pour la Côte d’Ivoire d’abriter ces deux grandes rencontres scientifiques. Non sans rappeler les actions entreprises par le Gouvernement en faveur de l’autonomisation des femmes. «Il s’agit du Fonds femme et développement logé au ministère en charge de la Femme qui a permis l’autonomisation de près de 15 000 femmes qui vivaient dans une situation de précarité et la création de 6 000 emplois. Et les actions de la Première Dame, Dominique Ouattara, à travers le Fonds d’appui aux femmes de Côte d’Ivoire ont permis à environ 200 000 femmes d’entreprendre des activités génératrices de revenus et de sortir de la précarité. Des actions sont menées régulièrement pour l’assistance aux femmes, aux enfants et aux familles en difficultés ». Prof. Bakayoko Ly Ramata a également révélé que des réflexions sont conduites dans son département pour orienter la stratégie du Gouvernement en matière d’autonomisation des femmes, notamment. C’est pourquoi, ‘’avec la ferme assurance que les recherches et réflexions conduites pendant ces trois jours, continueront à alimenter le débat et à éclairer les politiques publiques bien au-delà de ces rencontres’’, elle a indiqué être en attente des documents de politiques qui sortiront des analyses faites sur le genre, les femmes, la famille et les enfants. Et assuré de la disponibilité de son département ministériel à faire une utilisation efficiente des résultats des travaux de recherche de ce projet qui a-t-elle conclu ‘’est un exemple de collaboration réussie entre des universités africaines’’.
Mme le Ministre n’a pas manqué non plus de saluer la présence de SE Mme Julie Shouldice, Ambassadeur du Canada en Côte d’Ivoire tout en relevant l’attachement de son pays, à l’accélération de l’innovation et du processus de développement dans les pays d’Afrique sub-saharienne, à travers le financement de la recherche.
Auparavant, profitant de la cérémonie d’ouverture qui s’est déroulée conjointement à la conférence MEIDE le mardi 08 octobre 2019, SE Mme Julie Shouldice, Ambassadeur du Canada en Côte d’Ivoire s’est réjoui du soutien du Centre de Recherche pour le Développement International (CRDI), aux initiatives de recherches. «Cela traduit la volonté de contribuer à l’avènement de sociétés plus justes et plus prospères par le renforcement des capacités locales et l’appui à l’utilisation des données probantes dans la prise de décision. Il est clair qu’une recherche projetée dans le contexte local est plus susceptible d’impacter les réalités et pratiques locales», a-t-elle indiqué. Non sans réaffirmer la volonté du Gouvernement Canadien de soutenir la recherche appliquée dans les pays en développement. Car, soulignera-t-elle, «…Il ne s’agit pas seulement d’échanges entre chercheurs, il s’agit également de promouvoir les interactions continuelles entre la communauté scientifique et les utilisateurs des résultats de la recherche… L’expérience canadienne accumulée au cours des cinquantes dernières années par le CRDI, nous apprend que la meilleure recherche est celle qui a un impact direct sur les conditions de vie des populations».

A cette même occasion, le Ministre du Commerce et de l’Industrie, M. Souleymane Diarrassouba, coparrain a lui, exprimé la gratitude du Gouvernement ivoirien à SE Mme l’Ambassadeur du Canada en Côte d’Ivoire, pour toutes les actions de son pays en faveur du développement économique et social de l’Afrique en général. Notamment l’appui financier et technique apporté à la réflexion sur les conditions d’adoption et les impacts de l’entrepreneuriat inclusif sur les jeunes et les femmes, à travers le CRDI.
Il a également révélé les efforts importants entrepris par le Gouvernement en vue de réduire la pauvreté des populations en rendant la croissance plus inclusive. Notamment le programme social dénommé «PS Gouv» doté d’un budget de 727,5 milliards de F CFA pour la période 2019-2020. Ce programme est composé de douze projets phares et autres activités à impact social touchant l’éducation, l’accès à l’électricité et à l’eau potable, la construction de logements sociaux, la couverture maladie universelle, les filets sociaux et l’emploi et l’autonomisation des jeunes et des femmes.
Au-delà du PS Gouv, soulignera-t-il, plusieurs initiatives ont été prises pour favoriser l’autonomisation des femmes et l’emploi des jeunes. Des Fonds spéciaux dédiés aux femmes ont été créés. Il s’agit de la création du Fonds d’appui aux femmes de Côte d’Ivoire (FACI), d’une valeur de dix (10) milliards de francs CFA, du Fonds « Femme et Développement » du ministère en charge de la Femme et du Fonds spécial de cinq milliards de francs CFA du ministère du Commerce et de l’industrie. Ces fonds ont été mis en place pour permettre aux femmes d’entreprendre des activités génératrices de revenus.
Pour ce qui concerne l’employabilité des jeunes, le Ministre du Commerce et de l’Industrie a indiqué que le Gouvernement a initié d’importants projets et offert des incitations fiscales aux entreprises pour l’embauche et l’octroi de stages aux jeunes diplômés. En outre, il a été initié un accompagnement des couches vulnérables à travers le Projet Filets Sociaux Productifs pour l’inclusion économique, par le biais d’une allocation trimestrielle de 36 000 F CFA aux ménages sélectionnés, soit 12 000 F par mois. Les entreprises sont par ailleurs invitées à s’investir davantage dans la lutte contre la pauvreté et les inégalités à travers les politiques de Responsabilité Sociétale (RSE) et par le biais de l’inclusion des personnes vulnérables dans leurs chaînes de valeur. C’est pourquoi a-t-il conclu : «Les résultats du projet, financé par le CRDI du Canada, sont ainsi attendus pour nous éclairer sur les politiques idoines pour mieux engager le secteur privé dans la lutte contre la pauvreté et les vulnérabilités».
Tout autant convaincu que les résultats des travaux de recherche sur «l’inclusion économique des jeunes et des femmes par l’entrepreneuriat inclusif » contribueront à orienter les actions des décideurs dans leur quête d’une croissance plus inclusive, le Représentant du Président de l’Université Félix Houphouët-Boigny, a notamment félicité les équipes de recherche pour les résultats obtenus. Il les a en outre, encouragé à élaborer de nouvelles plateformes de collaboration. Avant d’ajouter: «A travers la CAPEC, l’UFHB a fait le choix de mettre la recherche appliquée au cœur de ses activités scientifiques pour orienter les actions du Gouvernement». Le Prof. Affian Kouadio n’a pas manqué de traduire la gratitude de la communauté scientifique au CRDI pour son appui constant dans le domaine de la recherche.
Faut-il le rappeler, de 2013 à 2015, le Canada à travers le Centre de Recherches pour le Développement International (CRDI), avait accordé un financement et un accompagnement à des équipes de recherche du Cameroun, du Sénégal et de la Côte d’Ivoire, pour conduire un projet de recherche sur la problématique des déterminants de la performance des entreprises des trois pays sur la période.  

Mayane YAPO,
Chargée de la Communication et de la Visibilité de la CAPEC

------------------------------------ Télécharger le rapport pdf associé
Ils nous ont fait confiance
client-logo client-logo client-logo client-logo client-logo client-logo