preloader

Search Here

INTERVIEW

kramo.JPG
Dr Germain Kramo
Chercheur à la CAPEC

« La Côte d’Ivoire n’a pas régressé mais sa progression a été moins importante»

  • Publié le 09 Juin, 2020

CLASSEMENT DE LA CÔTE D'IVOIRE DANS LE DERNIER RAPPORT DOING BUSINESS 2020

1. Que pensez-vous de la performance réalisée par la Côte d’Ivoire dans le rapport  Doing Business 2020 ?
Globalement la Côte d’Ivoire a progressé dans le classement de l’édition 2020 du Doing Business. Elle a gagné 12 places en passant de la 122ème place en 2018 à la 110ème place en 2019. Le score de la Côte d’Ivoire est passé de 58 à 60,7.
Selon le rapport, les principales réformes réalisées par la Côte d’Ivoire en 2019 portent sur :

  • La facilitation du paiement des impôts à travers les paiements en ligne
  • La facilitation de l’exécution des contrats en publiant des rapports sur les résultats des tribunaux de commerce et l’évolution des affaires.

2. La Côte d’Ivoire est sortie du top 10 des pays les plus réformateurs au monde. Est-ce une contre-performance ?
La Côte d’Ivoire n’a pas régressé mais sa progression a été moins importante que celle d’autres pays qui sont entrés dans le top 10. Le score a augmenté de 2,7 points entre 2018 et 2019. Alors que le score avait augmenté de 4,29 points entre 2017 et 2018.
Par contre, si nous considérons les prévisions du PND 2016-2020, on pourrait dire que la Côte d’Ivoire a réalisé une mauvaise performance car elle projetait être dans le top 50 du classement Doing Business en 2019 avec un score de 72 alors qu’elle est aujourd’hui classée à la 110 avec un score de 60,7.

3. Quels sont les facteurs explicatifs de cette contre-performance de la Côte d’Ivoire ?
Plusieurs facteurs pourraient expliquer ce résultat:

  • Premièrement, il y a l’essoufflement. le pays s’est engagé dans un processus d’amélioration de l’environnement des affaires depuis 2011. A ce titre, elle a effectué plusieurs réformes. Donc 8 ans après le début de ce marathon pour améliorer l’environnement des affaires, le pays est un peu essoufflé ;
  •  Deuxièmement, il y a l’impact du cycle politique. Le pays va s’engager dans un cycle électoral en 2020. Par conséquent, faire des réformes peut ne pas être la priorité des dirigeants pour le moment. Selon la théorie du cycle politique, à l’approche des élections les questions sociales deviennent la priorité des dirigeants. Cela est encore une fois vérifié avec l’élaboration et la mise en œuvre du programme social du gouvernement dénommé « PS Gouv »;
  • Troisièmement il faut aussi noter la forte progression d’autres pays. C’est le cas du Togo qui a fait son entrée dans le top 10.

4. Quels sont les domaines dans lesquels la Côte d’Ivoire devrait faire des efforts pour améliorer sa performance ?
Le score de la Côte d’Ivoire est de 60,7 dans l’édition 2020 du Doing Business. Il y a des domaines où le score est largement inférieur au score général du pays. Ces domaines où la Côte d’Ivoire réalise de mauvaises performances tirent le score général vers le bas. Il y a au moins sept (7) domaines dans lesquels la Côte d’Ivoire doit faire des efforts importants. Il s’agit de :

  • le nombre de procédures pour avoir le permis de construire : un score de 32 sur 100. Largement inférieur au score général de 60,7 ;
  • le nombre de procédures pour avoir accès à l’électricité : un score de 16,67 sur 100 ;
  • la protection des actionnaires minoritaires : un score de 42 sur 100 ;
  • la protection des actionnaires minoritaires : Étendue de la propriété et du contrôle : un score de 28,57 sur 100 ;
  • l’enregistrement de la propriété : qualité de l’administration en charge de l’enregistrement de la propriété foncière : un score de 33,33 sur 100 ;
  • la résolution de l'insolvabilité : un score de 47,93 sur 100 ;
  • la résolution de l'insolvabilité : taux de recouvrement : un score de 39,62 sur 100.

Des réformes dans ces domaines permettront d’améliorer le score du pays et atteindre l’objectif fixé dans le PND 2016-2020 qui est de figurer dans le top 50 du classement doing business en 2020 avec un score de 72 points.

5- N’est-il pas trop tard pour entreprendre ces réformes ? 2020 c’est dans deux (2) mois
L’amélioration de l’environnement des affaires est une quête perpétuelle. Donc il n’est jamais trop tard pour faire des réformes. Les pays sont en concurrence. Chaque pays cherche à être le plus attractif possible. En outre, le prochain rapport, celui de 2021, sera produit dans environ un an. Donc il n’est pas tard pour entreprendre ces réformes.

6- Pouvez-vous rappeler ce qu’est le «Doing Business». Quels sont les objectifs qui lui sont assignés ? Combien de pays sont concernés ?
Le projet Doing Business est une initiative du Groupe de la Banque Mondiale, qui mesure la réglementation des affaires et son application effective. Au lancement du projet en 2002, le projet  couvrait 183 pays. Dans l’édition 2020 ce sont 190 économies qui sont classées.
L’objectif est de fournir une base objective pour comprendre et améliorer l'environnement réglementaire des affaires partout dans le monde en collectant et en analysant des données quantitatives détaillées pour comparer les cadres réglementaires applicables aux entreprises du monde entier au fil du temps.

Propos recueillis par Mayane YAPO,
Chargée de la Communication et de la Visibilité de la CAPEC

Ils nous ont fait confiance
client-logo client-logo client-logo client-logo client-logo client-logo