preloader

Search Here

Historique et Objectifs

Historique

Née en 1992, dans un contexte de crise économique, la Cellule d’Analyse de Politiques Economiques du Cires (CAPEC) est devenue fonctionnelle en 1993. Initialement financée principalement par la Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF), et l’Etat Ivoirien, la création de la CAPEC se justifiait par la nécessité d’apporter une assistance technique au Gouvernement dans la quête de solutions à une croissance économique soutenue, favorable à la réduction de la pauvreté et à celle de son incidence sur les populations ivoiriennes.

La mise en œuvre du Projet s’est opérée en trois grandes phases:

  • La première phase qui a démarré en juin 1993, a pris fin en mai 2003. Elle a été jugée encourageante et les résultats obtenus ont permis la mise en place d’une 2ème phase à travers la signature d’un second accord de Don entre l’Etat de Côte d’Ivoire et l’ACBF.
  • L’objectif de la seconde phase était de renforcer les acquis de la phase I dans les domaines du renforcement des capacités et de la gestion de la politique macroéconomique. Elle visait aussi le renforcement de l’autonomie financière de la cellule et l’instauration d’un programme de formation en direction du personnel d’appui et des chercheurs à l’effet de renforcer les capacités internes du CIRES et également d’attirer et de maintenir un personnel qualifié. Une revue de cette seconde phase conduite par l’ACBF en 2006, indique que le projet a eu un impact global substantiel surtout dans les domaines du renforcement des capacités du personnel de l’administration publique et dans la mise en œuvre de la politique économique du gouvernement.
  • La troisième phase a débuté en juin 2007 et s’est achevée le 30 novembre 2013. L’évaluation de cette phase réalisée par un Consultant confirme les tendances issues des premières évaluations et met en évidence des impacts positifs non prévus par l’accord de don.

A partir de Janvier 2014, les interventions de la CAPEC ont été inscrites désormais dans une perspective plus globale de l’appui aux acteurs économiques nationaux à travers le Programme Pays de Renforcement des Capacités en Côte d’Ivoire (PPRC) dont l’accord de don a été signé le mercredi 15 mai 2013. Ce Programme Pays vise à contribuer, avec succès, au renforcement des capacités de l’économie nationale dans la lutte contre la pauvreté.

Après plus de 25 années d’activités ayant visé le renforcement des capacités des cadres de l’administration publique, du secteur privé et de la société civile en élaboration et mise en œuvre des politiques économiques, la Capec connait une mutation institutionnelle. Elle aura besoin de plus de ressources de l’Etat, mais souhaite préserver son autonomie afin de permettre aux chercheurs d’avoir des contributions plus pertinentes à l’analyse de la politique économique en CI.

En attendant cette mutation, la CAPEC se présente à ce jour, comme une référence dans le domaine de l’analyse et de gestion des politiques macroéconomiques en Côte d’Ivoire. Elle se signale, comme un précieux organe de référence dans la maîtrise du développement économique de la Côte d'Ivoire. Cette performance est à mettre sur le compte de la qualité de ses produits. Produits en tant que résultats de la recherche et produits en tant que Producteurs de la Recherche.

creation-image

Objectifs

Objectif général

La CAPEC a pour objectif de produire pour le compte de l’administration ivoirienne des travaux scientifiques destinés à éclairer la politique économique du gouvernement. Elle se veut également un cadre national de réflexion, de recherche, d’information et de conseil au service des institutions internationales, des opérateurs économiques et autres organisations professionnelles.

Objectifs spécifiques

  • Faire des études et recherches destinées à éclairer les décideurs et les groupes socio-économiques ivoiriens, en vue de renforcer les capacités nationales d’analyse de politique et du développement économique ;
  • Offrir aux agents économiques un cadre national de réflexion et d’animation scientifique favorisant le dialogue sur les grandes questions économiques d’intérêt pour la Côte d’Ivoire et pour la sous-région ;
  • Assurer la formation continue des cadres de l’Administration dans le domaine de l’analyse des politiques macroéconomiques et sectorielles.
creation-image

INTERVIEW

Dr Germain Kramo
Chercheur à la CAPEC

«« La Côte d’Ivoire n’a pas régressé mais sa progression a été moins importante»»

Lire l'interview
La CAPEC en 10 questions

Tout savoir sur la CAPEC et ses activités

Cliquez-ici
Médiathèque
Ils nous ont fait confiance
client-logo client-logo client-logo client-logo client-logo client-logo